Pages grand public

Qu'est-ce que l'hypnothérapie ?

 

    L'hypnothérapie pourrait se définir comme l'usage thérapeutique de l’hypnose.

 

Consult mhe


L’hypnose est un processus naturel qui s’observe couramment dans la vie quotidienne.

Ce sont ces instants où l’attention consciente «décroche» de ce qui l’environne, c’est «être dans la lune». En thérapie, par l’utilisation de techniques de communication spécifiques, ce fonctionnement mental peut-être induit et utilisé par le thérapeute pour aider le patient à atteindre son objectif et lui permettre de trouver les ressources qui lui sont nécessaires pour répondre de manière adaptée aux situations qu’il rencontre.

 

 

Une thérapie qui est aussi un apprentissage

Elle se vit comme un apprentissage et demande une participation active du patient qui redevient acteur. Fondée sur une alliance thérapeutique indispensable, chaque patient bénéficie d’une approche individuelle et spécifique en fonction de son problème et de sa situation. La relation humaine y est capitale. Entendre, écouter, comprendre, expliquer, accompagner sont au centre de cette pratique. Depuis mars 2013, l’hypnose médicale est officiellement reconnue comme thérapie complémentaire dans un rapport officiel de l’Académie de Médecine en France. Elle ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale à visée diagnostique. Ensuite, utilisée seule ou en complément d’autres outils thérapeutiques, l’hypnose participe au confort physique comme psychologique.

 

Elle doit être pratiquée par des professionnels de santé
uniquement dans leurs champs de compétences...

    Outil des thérapies dites brèves, l'hypnose permet d'atteindre l'objectif thérapeutique fixé avec le patient sur quelques semaines. Elle se doit de n’être pratiquée que par des professionnels de santé et dans le cadre de leurs compétences.

 

    L'observation du patient, de ses comportements verbaux, para-verbaux et non verbaux est une phase capitale de la thérapie. Ces moyens de communication spécifiques, associés aux suggestions indirectes, aux métaphores, aux évocations en images seront autant d'outils à la disposition du thérapeute pour atteindre ensuite, avec le patient, les objectifs fixés.

 

    Consult mhe 2
Selon Erickson (médecin psychiatre américain) : « Il s'agit d'un processus de comportement dans lequel les patients modifient leurs relations avec l'environnement. Il se produit un changement dans l'orientation à la réalité, le plus souvent focalisé sur les expériences internes du patient dans un cadre thérapeutique. » « L’inconscient est un réservoir de compétences et de ressources de changements »

 

 

Intérêts de l'hypnothérapie

 

    ➢Aider le patient à retrouver sa capacité immédiate d'action. Apaiser, calmer, réduire la souffrance physique et psychique ressentie.

 

    ➢Faire l'expérience d'un changement positif.

 

    ➢Activer un processus dynamique permettant la mise en place de solutions nouvelles et pertinentes.

 

    ➢Apprendre à faire confiance à ses ressources inconscientes. « Apprendre à savoir ce que nous ne savons pas que nous savons... » (MH. Erickson).

 

    Utilisées seules ou en complément d'autres outils thérapeutiques, l'hypnose et les thérapies brèves connaissent un nombre considérable d'indications pour lesquelles l'effet thérapeutique a été démontré par de nombreuses expériences cliniques au fil des décennies.

 

    L'hypnothérapie sera indiquée soit en première intention, soit secondairement après l'échec d'autres moyens thérapeutiques. 

 

Qu'est-ce que l'état hypnotique ?

 

   L hypnose modifie vraiment l activite cerebrale
 L'état hypnotique est un mode de fonctionnement mental, un état modifié de conscience, différent de l'état de veille et de celui du sommeil, qui s'observe couramment dans la vie quotidienne. Ce sont tous ces instants où l'attention consciente « décroche » de ce qui l'environne. Il se produit alors une certaine activation de fonctions inconscientes. Milton H. Erickson (1901-1980) appelait ce phénomène « la transe commune de tous les jours ». Elle se produit physiologiquement en moyenne toutes les 90 minutes. Aujourd'hui l'imagerie médicale permet, notamment grâce à l'IRM, de démontrer les modifactions de l'activité cérébrale lors d'une séance d'hypnose.

 

Les indications de l’hypnose

 

L’Hypnose n’est pas magique et il serait simpliste de dire qu’elle permet de tout guérir ; cependant, utilisée par des professionnels de santé dans leur champ de compétence, on observe fréquemment de bons résultats .

 

    La liste est longue et non exhaustive...

 

Rhumatologie et traumatologie : des résultats positifs sont notés dans les algodystrophies, les douleurs chroniques, les douleurs aiguës.

Pneumologie : asthme plus particulièrement.

Neurologie : migraines, insomnies, tics, anxiété, traitement de la douleur.

ORL : acouphènes, vertiges, troubles de la voix.

Psychiatrie : toutes les névroses (phobies de l'avion, agoraphobie, phobie des insectes, TOC...), les troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie),  agressivité, dépressions, névrose post-traumatique.

Psychothérapie : stress, burn-out professionnel, manque de confiance, timidité, préparations aux examens, problèmes scolaires, problèmes relationnels, arrêt du tabac et des conduites addictives (jeux, jeux vidéos, web, etc...)

Sexologie : troubles de l'érection et de l'éjaculation, vaginisme et autres dysfonctionnements sexuels.

Gastro-entérologie : troubles somatiques et fonctionnels digestifs, toutes les composantes psychiques de la recto-colite hémorragique, la maladie de Crohn, l'ulcère gastro-duodénal et la colopathie fonctionnelle

Médecine du sport : la visualisation et anticipation en hypnose sont utilisées pour améliorer les performances.

Dermatologie : eczéma, psoriasis, verrues, prurit.

Nutrition : pour la thérapie de l'obésité ou de la maigreur.

Oncologie : utilisation de la visualisation en hypnose pour augmenter l'action de la chimiothérapie ou des greffes de moelle osseuse. Il est reconnu que l'hypnose permet d'augmenter les réactions de défenses immunitaires.

La chirurgie se fait aussi sous hypnose0

Anesthésie : l'hypnose est utilisée au bloc opératoire pour les interventions chirurgicales de chirurgie plastique (lifting, prothèses mammaires), chirurgie thyroïdienne, endoscopie, chirurgie carotidienne. Elle a démontré son efficacité dans la préparation à tout type de chirurgie : gestion du stress opératoire, mais aussi de la douleur et des nausées dans le cadre de la récupération post-opératoire.

 

Pathologie vasculaire : certaines hypertensions artérielles, dans la maladie de Raynaud.

Obstétrique :pendant la grossesse, l'hypnose accompagne la future maman dans un plus grand confort et l'aide à gérer son stress si fréquent. Elle est également utilisée dans la préparation à l'accouchement.

 

Stomatologie et chirurgie dentaire : grâce à l'apprentissage de l'auto-hypnose, elle facilite les soins dentaires en permettant un meilleur contrôle de la douleur, du saignement, de la salivation. L'hypnose est également utilisée en préparation aux soins dentaires pour les patients « phobiques » du dentiste...

 

En médecine générale : pour la plupart des indications énumérées ci-dessus au décours ou en complémentarité des traitements initiés par le médecin traitant.


À venir prochainement sur cette page :

Comment trouver un praticien en hypnose thérapeutique ?


 

Date de dernière mise à jour : 13/07/2017

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire